Surf Session Big Wave Challenge

manu_portet_guethary1
Photo : © Eric Chauché. Texte : Sud Ouest.

L’édition 2006/2007 du Surf Session Big Wave Challenge a vu la consécration lors de sa grande finale, du discret, mais redoutable surfer bidartar Manu Portet, à seulement quelques centaines de mètres du domicile où il vit avec son père Pantxo, maison Lafargenia, sur la falaise de la Plage du centre.
La performance est d’autant plus remarquable pour ce surfeur de 28 ans, issu de la remarquable Ecole de surf du Bidarteko Surf club, qu’il devance en finale Eric Rebière, pensionnaire du WCT en 2005, soit l’élite pro mondiale !
Dès son plus âge, Manu observe les spots Bidartars depuis le jardin familial et les pratique sans relâche, encouragé et soutenu par son père, qui fut même juge national pour pouvoir mieux partager la passion de son fils et l’accompagner dans ses compétitions.
Une carrière de compétiteur exemplaire, qui le vit membre de l’équipe de France, double vainqueur de la Coupe de France, double finaliste des championnats de France, double champion de France et d’Europe par équipe (avec son club de toujours le Bidarteko surf club), vainqueur de la Maïder Arrosteguy ou de l’Euskal Herriko surf Biltzarra (Championnat du Pays basque nord et sud).
Ce chasseur infatigable des meilleures vagues de la planète, a sans nul doute forgé son expérience de « waterman » et assuré la qualité de ses trajectoires dans ses multiples voyages, de l’Amérique du Nord et du Sud à l’Australie, en passant par Hawaï, Tahiti, le Brésil, les Caraïbes, ou plus près de chez nous, le Maroc, le Cap Vert, les Canaries, et même l’Ecosse ou l’Irlande.
Toujours en phase avec l’Océan, il pratique la pêche sous-marine ou la pirogue lorsque les vagues ne sont pas au rendez-vous. Très attaché à son club de toujours, le Bidarteko, il en assure l’encadrement à temps partiel grâce à son brevet d’Etat, tout en encadrant aussi les juniors de son sponsor Quiksilver. Ainsi récemment, sous son coaching avisé, David Le Boulch, un des ses poulains, bidartar lui aussi, a réussi l’exploit de gagner une compétition à Hawaï, où ni les vagues, ni les locaux ne font le moindre cadeau …
Lors de sa belle victoire à Parlementia dans des vagues magnifiques de 3 à 4 m, Manu eut la joie de partager celle-ci avec son cousin Thomas, 5ème de la grande finale, ainsi qu’avec Peyo Lizarazu et Xabi Lafitte (eux aussi cousins !), 1er et 2ème de la petite finale, tous licenciés du Bidarteko surf club.
Rien ne pouvait plus faire plaisir au président du club, Marco Bérard, lui aussi adepte de ce spot de plein océan, de constater que ceux qui s’y illustraient en ce début d’année, faisaient partie de la grande famille du BKO. Juste retour des choses, glissait-il malicieusement à ses amis de Guéthary, car Parlementia est bien une des 6 plages de Bidart. Ce n’est pas Manu Portet qui dira le contraire avec ce nouveau titre à son palmarès !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s